L’Aristoloche n° 44

On nous a souvent promis un avenir meilleur. Désormais, dit-on, c’est l’« homme augmenté » qui fera le bonheur futur de l’humanité. Ça reste à voir. On connaît l’adage : « Pas de bras, pas de chocolat. » Ce n’est pas réjouissant. Mais, à l’inverse, que pourrions-nous bien faire de bras supplémentaires ?

  • Nom du fichier : Aristoloche n 44
  • Taille : 287.08 Ko
yes /

Télécharger

Aristoloche n 44 p 1
Aristoloche n 44 p 2

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (1)

LAPLACE
  • 1. LAPLACE | 16/05/2018
Bonjour monsieur de Laubier,

Qu'est ce qui cloche ? je ne reçois plus l' Aristoloche ... passage du numérique au papier ?

L'être de l'homme (ce n'est plus "Jeanne au secours" c'est Martin, pas l'âne, mais Heidegger, "er selbst") serait vraiment augmenté : si son cerveau était réellement augmenté, alors tous les problèmes que vous posez dans l'Aristoloche n°44 seraient résolus. Vous savez bien que les écrivains essaient de s'augmenter, surtout leur tirage : par des drogues, des véniels aux plus fortes : chocolat, coca, thé, café, (quoique le café semble avoir eu raison d'Honoré) eaux gazeuses, herbe de Nicot (Philippe n'a pas supporté les festivités des cigarillos), alcools ( attention Sébastien, et tant d'autres !, une interprétation et une pratique non orthodoxe de la Cène ?), Marie-Jeanne (Jack), Opium (André), Benzedrine (qui donnait des nausées à Jean Pol), LSD, etc
Un petit quizz : placer les écrivains correspondants aux drogues, sans oublier César qui lui avait besoin de la drogue ultime : la guerre, pour débuter dans la carrière, ne se doutant pas des dégâts transcolattéraux (sic) : il sera maudit jusqu'à la dernière génération de latinistes. s'il en reste ...

Votre projet de création d'une école se présente-t-il toujours sous de bons auspices ?
‌Je vous confirme ma candidature pour enseigner les mathématiques dans votre collège.

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Directeur, l’expression de ma considération distinguée
Bruno Laplace

Ajouter un commentaire