L’Aristoloche n° 44

On nous a souvent promis un avenir meilleur. Désormais, dit-on, c’est l’« homme augmenté » qui fera le bonheur futur de l’humanité. Ça reste à voir. On connaît l’adage : « Pas de bras, pas de chocolat. » Ce n’est pas réjouissant. Mais, à l’inverse, que pourrions-nous bien faire de bras supplémentaires ?

  • Nom du fichier : Aristoloche n 44
  • Taille : 287.08 Ko
yes /

Télécharger

Aristoloche n 44 p 1
Aristoloche n 44 p 2

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (1)

LAPLACE
  • 1. LAPLACE | 16/05/2018
Bonjour monsieur de Laubier,

Qu'est ce qui cloche ? je ne reçois plus l' Aristoloche ... passage du numérique au papier ?

L'être de l'homme (ce n'est plus "Jeanne au secours" c'est Martin, pas l'âne, mais Heidegger, "er selbst") serait vraiment augmenté : si son cerveau était réellement augmenté, alors tous les problèmes que vous posez dans l'Aristoloche n°44 seraient résolus. Vous savez bien que les écrivains essaient de s'augmenter, surtout leur tirage : par des drogues, des véniels aux plus fortes : chocolat, coca, thé, café, (quoique le café semble avoir eu raison d'Honoré) eaux gazeuses, herbe de Nicot (Philippe n'a pas supporté les festivités des cigarillos), alcools ( attention Sébastien, et tant d'autres !, une interprétation et une pratique non orthodoxe de la Cène ?), Marie-Jeanne (Jack), Opium (André), Benzedrine (qui donnait des nausées à Jean Pol), LSD, etc
Un petit quizz : placer les écrivains correspondants aux drogues, sans oublier César qui lui avait besoin de la drogue ultime : la guerre, pour débuter dans la carrière, ne se doutant pas des dégâts transcolattéraux (sic) : il sera maudit jusqu'à la dernière génération de latinistes. s'il en reste ...

Votre projet de création d'une école se présente-t-il toujours sous de bons auspices ?
‌Je vous confirme ma candidature pour enseigner les mathématiques dans votre collège.

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Directeur, l’expression de ma considération distinguée
Bruno Laplace

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×